Le bégaiement est un trouble qui se manifeste par une difficulté de prendre la parole et de prononcer des mots et phrases de façon involontaire. Pour mieux aider les personnes atteintes de ce dérangement, le fait de chanter réduit considérablement le bégaiement, donc fortement conseillé pour parfaire la communication.

Le bégaiement : un trouble qu’on peut soigner

Considéré comme un trouble qu’une maladie, le bégaiement est un handicap qu’on peut bien remédier en adoptant différentes techniques de communication. Fruits de troubles psychologiques, comportementaux ou émotionnels, il est classifié selon sa gravité, et pour le soigner, des chercheurs adoptent plusieurs méthodes pour qu’au bout de quelques mois, les personnes concernées puissent parler normalement. Selon ces spécialistes, le bégaiement peut être génétique, transmis par des parents qui bègues, mais peut résulter aussi d’une déconnexion totale ou partiellement neurologique. Les cas plus graves sont traités cliniquement par une intervention chirurgicale du cerveau, ce qui s’avère plus risqué, mais aussi très efficace. Pourtant, les plus utilisées sont les méthodes douces, c’est-à-dire des entrainements à prononcer des paroles avec un fort soutien psychologique. Ainsi, le traitement est progressif et personnalisé selon les individus.

Comment traiter le bégaiement ?

Le traitement le plus courant est l’orthophonie avec des spécialistes pluridisciplinaires, dont des psychologues et des orthophonistes. En plus de cela, on peut y ajouter par un traitement cognitivo comportemental selon la gravité des cas. Le plus efficace, c’est le self-help ou aide mutuel entre bègues et sans la présence d’un médecin ou d’un psychologue afin d’épargner ces individus aux jugements des autres. Récemment, une étude a montré que le fait de chanter facilite l’élocution au lieu de parler, et les bègues sont conseillés à écouter une musique libre de droit puis de l’interprété. Côté pharmaceutique, le médicament Pagoclone semble être efficace pour traiter le bégaiement, mais il faut consulter un médecin avant d’en prendre, car comme tout produit actif, il y a des effets secondaires.

Les techniques alternatives

Plusieurs techniques ont été testées et qui a porté ses fruits pour traiter le bégaiement. Ces techniques allient le contrôle de rythme, la relaxation et la respiration, mais aussi la pratique du sport pour que ces personnes aient un peu plus de courage à parler. Il est à noter que ces alternatives sont souvent décriées par des professionnels, mais en réalité, c’est le résultat qui compte quand elles ne représentent pas de risque sur la santé et le comportement. Le port des appareils thérapeutiques peut aider à améliorer la parole, sans pour autant les soigner complètement.